Les énergies renouvelables, un truc d’écolo ?

Vous êtes nombreux à nous demander si il est possible de limiter ou arrêter des centrales nucléaires pour les remplacer par des sources de productions d’énergies renouvelables. Vous l’affirmer sans hésitation nous permettra de brosser dans le sens du poil la bonne conscience des nombreux militants qui hésitent encore à nous rejoindre. Mais une telle question mérite quelques éclairages :

Une centrale nucléaire produit une électricité permanente, jour et nuit. On appelle ça un bandeau de production. Pour la remplacer, il faut donc une source de production permanente renouvelable. Si l’éolien ne le permet pas faute de régularité et que les panneaux photovoltaïques peinent à fonctionner la nuit, c’est en exploitant des ressources stockables naturelles que nous pouvons l’envisager : exemple type de l’hydraulique.L'économie ne s'oppose pas à l'écologie

L’autre ressource stockable naturelle (faisons simple) : la biomasse !

Et là tout devient plus compliquer pour nos amis écologistes. En effet, l’exploitation du vivant (plante, arbres, algues, déchets organiques) nécessite d’intégrer une logique d’équilibre, une gestion du risque financier, et une recherche de solutions mieux disantes : Malheureusement ces leviers sont souvent incompatibles avec le militantisme d’opposition souvent utile mais incapable de proposer des alternatives d’envergure. Tout l’enjeu de la fin des centrales nucléaires se situe pourtant dans ce constat :

Les énergies renouvelables ne sont pas des énergies propres mais des énergies qui limitent leur impact sur l’environnement à l’échelle du temps humain : le zéro pollution n’existe pas. Comme toute énergie est le produit d’une masse et d’une vitesse ( vive Heinstein !), l’immobilisme de certains écologistes sur des positions militantes laissent présager de belles heures à nos centrales vieillissantes.

Share Button
Tags: